News ERE-H

Actualités

ERE-H valeurs et talents

J'ai toujours considéré la performance de l'entreprise sous l'angle Humain. Quoi de mieux pour performer que d'avoir du personnel apte à exécuter ses fonctions avec les compétences adaptées, l'implication adéquate et la motivation nécessaire.
Nombreux sont les secteurs économiques avec des activités qui deviendront demain, des métiers émergents et nécessiteront des compétences bien plus étendues que celles nécessaires aujourd'hui.

Plusieurs de ces secteurs connaissent des problématiques diverses (déficit d'image de certains secteurs, départs en retraite massifs, besoins en compétences de plus en plus précis, modification de l'organisation du travail) et doivent répondre à plusieurs objectifs afin d'améliorer leur performance.

La GPEC peut être un des outils qui permettra à la fois l'anticipation des besoins en termes d'emplois et de compétences, mais également de préparer aux grandes mutations de demain.
La GPEC est souvent considérée comme un gros mot dans les entreprises, les collaborateurs ne la connaissent généralement pas sous ce nom ou ne connaissent pas ses attributs.
En effet, même si elle a pour finalité d'anticiper les besoins futurs de l'entreprise, elle est souvent peu exploitée et sans grande retombée opérationnelle.
La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences consiste pour l'entreprise à connaître ses emplois et ses compétences au présent et à déterminer les besoins futurs en prenant en compte l'environnement et la conjoncture économique. Elle déterminera les écarts existants entre le présent et le futur et devra réduire, voire supprimer ces écarts en capitalisant sur les ressources humaines de l'entreprise.

Voir notre page Linked In

ERE H : La Formation

Publié le 16/06/2017

FORMATION

Parlons formation
Vous trouverez dans cette article notre offre d'accompagnement pour votre politique formation.
Bonne lecture,
Contactez nous pour plus d'infos.

ERE H : La Formation

Focus ERE-H

Utiliser sa cigarette électronique au travail sera interdite à compter du 1er octobre 2017 dans certains lieux.
Le décret publié le 27 avril 2017 au Journal Officiel marque l'entrée en vigueur de la Loi Touraine (modernisation de la santé et plan anti-tabac) qui prévoit l'interdiction de l'usage de la cigarette électronique.
Le décret précise :« L’utilisation des cigarettes électroniques « vapotage »est interdite dans les établissements scolaires et les établissements destinés à l'accueil, à la formation et à l'hébergement des mineurs, dans les moyens de transport collectif fermés ainsi que dans les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif."

Le décret a pour objet de préciser les modalités d'application de l'interdiction concernant les lieux de travail. En outre, il rend obligatoire une signalisation apparente qui rappelle le principe de l'interdiction de vapoter et, le cas échéant, ses conditions d'application dans l'enceinte des lieux concernés.
Enfin, il prévoit une contravention de 2e classe (150€ au plus) à l'encontre des personnes qui méconnaissent l'interdiction de vapoter ainsi qu'une contravention de 3e classe (450€ au plus) pour les responsables des lieux où s'applique l'interdiction qui ne mettent pas en place la signalisation.

Le nouveau bulletin de paie pour les entreprisses de plus de 300 salariés est obligatoire depuis le 1er Janvier 2017. C’est maintenant aux entreprises de moins de 300 salariés de mettre en place ce nouveau modèle et ce à compter du 1er janvier 2018.
Le nouveau modèle de fiche de paie est désormais plus lisible pour les salariés et donc beaucoup plus compréhensible et plus facile à gérer pour les employeurs.

Les lignes seront donc divisées par deux et les libellés plus clairs. Les libellés seront notamment classés par poste de charges (Santé, retraite, assurance chômage, famille...).Cette nouvelle fiche de paie permettra de mettre en évidence le montant des allègements de cotisations et de rendre compréhensible les montant de cotisations dus par les salariés et par les employeurs.
Cette nouvelle fiche de paie présentera les mentions suivantes :
• L'identité de l'employeur
• L'identité du salarié
• L'intitulé de la convention collective applicable
• La période et le nombre d'heures de travail
• Les dates de congés et le montant de l'indemnité de congés payés La rémunération brute
• La nature et le montant des « accessoires de salaire »
• Le montant, l'assiette et le taux des cotisations et contributions sociales
• La nature et le montant des autres versements et retenues
• La rémunération nette
• La date de paiement
• Le montant total versé par l'employeur (rémunération, cotisations et contributions à la charge de l'employeur)
• Le montant des exonérations et exemptions de cotisations et contributions sociales
• La mention de la rubrique dédiée au bulletin de paie
• La mention indiquant que le bulletin de paie doit être conservé sans limitation de durée
Les libellés exacts et leur ordre différent selon le statut du salarié : cadre ou non cadre